ENDOMETRIOSE

Accompagner l'endométriose 

J'ai souhaité consacré une page spéciale et une approche plus ciblée sur l'endométriose car je suis moi-même touché par cette maladie. N'arrivant pas à me résigner aux discours défaitistes des médecins, j'ai voulu comprendre cette maladie. Le but étant de trouver un équilibre qui me permette de vivre normalement sans douleurs. Je souhaite également accompagner les femmes face à cette maladie invalidante, douloureuse et qui trouve peu de remède.

L'endométriose est une maladie complexe. Il s'agit d'une maladie qui doit être prise au cas par cas. Car nous avons nous, les femmes, des douleurs différentes, des lésions endométriosiques a différent endroit. Nous déclarons la maladie a différents âges.

Aujourd'hui, l'endométriose est une maladie qui est mieux diagnostiqué, les gynécologues sont mieux informés et non il n'est pas normal de souffrir pendant ces règles!  De ce fait, la maladie est mieux prise en charge et plus rapidement.

Endométriose, c'est quoi ?

L'endométriose correspond a une prolifération anormale des cellules de l'utérus en dehors de la cavité utérine.

Ces cellules réagissent aux hormones ovariennes et de ce fait crée de l'endomètre. Lors des règles, ce tissu saigne toutefois le sang ne peux s'écouler par voie naturelle, cela entraîne une inflammation de la zone et donc des douleurs.

Les douleurs s'expliquent également par le fait que les tissus sur lesquels se déposent les cellules endométriosiques, sont des tissus qui s'enflamment rapidement d'où les maux de ventre entre autre.

Mon approche

Mon approche de l'endométriose est tiré de ma propre expérience au départ.​

Elle est la synthèse de la médecine allopathique (bilan endocrinien qui devrait être obligatoire dans le cas de l'endométriose), des travaux de recherche qui ont été mené aux USA, Canada, Allemagne, Suisse (pays qui reconnaissent la naturopathie) et du bilan complet en oligoélément, minéraux, métaux lourds que je fais grâce à l'oligoscan en cabinet lors de la première séance.

Grâce a cette approche pluridisciplinaire, je cherche a comprendre le dysfonctionnement à l'origine de la maladie pour chacune de mes consultantes. Il s'agit de faire du cas par cas.

A partir de là, je propose des conseils sur mesure adapté à chacune dans le but de retrouver une qualité de vie.

Vous souhaitez en savoir plus, je vous propose de découvrir mon histoire sur mon blog en suivant ce lien.

Les conseils de base

  • Arrêt total des produits laitiers + gluten: Ces aliments favorisent l'inflammation et donc les douleurs.

  • Bannir autant que possible le sucre : le sucre fait parti des aliments à bannir dans le cas de l'endométriose. Il favorise l'inflammation et surtout acidifie l'organisme en volant les minéraux basifiant (magnésium, calcium, potassium..)

  • Les acides gras saturés: huile de palme, produits animaux (viandes, poissons, beurre, margarine) stimulent les prostaglandines de l'inflammation. De plus, la viande rouge non bio contient des phyto-oestrogènes qui conduisent à la croissance des cellules endométriosiques.

  • Consommation oméga 3: Pour réduire l'inflammation, consommer des omégas 3 principalement noix, graine de chia, cameline, sardines, maquereaux

  • On évite le soja, le millet et les crucifères (choux, choux fleur, chou brocoli, oignons, ail...)