Rechercher
  • Marine MIGUET Naturopathe

Endométriose, maladie féminine



COMPRENDRE

L'endomètre est la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l'utérus. Elle réagit aux hormones tout au long du cycle menstruel. En première partie de cycle, les oestrogènes font croître l'endomètre afin de faciliter l'implantation de l'oeuf fécondé. A la fin du cycle, s'il n'y a pas eu fécondation, une partie de l'endomètre se désagrège, produisant alors les menstruations.

L'endométriose touche environ 10 à 15% des femmes en âge de procréer. Cette affection gynécologique se caractérise parle développement de tissu endométrial à l'extérieur de la cavité utérine (intestins, ovaires, péritoine, vessie...). Bien loin d'être inerte, ces tissus répondent eux aussi aux fluctuations hormonales du cycle. En clair, ils s'épaississent et saignent au moment des règles sauf que les saignements n'ont aucune issue vers l'extérieur du corps. Ne pouvant être éliminés, ils restent par conséquent sur place provoquant des réactions inflammatoires. Ils entraînent également la formation de kystes de taille variable contenant un liquide ressemblant à du chocolat fondu.

SYMPTOMES

Des douleurs anormalement intenses dans le bas-ventre peuvent signifier l'existence d'une endométriose. Douleur qui peux irradier dans les cuisses, le bas du dos, le ventre pouvant même aller jusqu'à empêcher de marcher ou des pertes de connaissances.

L'endométriose est aujourd'hui mieux diagnostiquer toutefois, le diagnostic est toujours long en moyenne 3 ans contre 10 auparavant. Par le passé, les médecins vous disaient qu'il était normal d'avoir mal pendant ces règles. On sait aujourd'hui que ce n'est pas le cas.

CAUSES

A l'heure actuelle, la science n'explique pas la cause de l'endométriose. Plusieurs hypothèses toutefois:

- Le reflux menstruel: Au lieu d'être évacués par le vagin, de petits fragments de tissu endométrial prendraient le chemin inverse, poussés vers la cavité abdominale à travers les trompes de Fallope.

- un déséquilibre hormonal, en l'occurence un excès d'oestrogène. L'endométriose est en effet plus fréquente chez les femmes ayant un taux d'oestrogènes plus élevé que la normal. Sachant que le stress peut engendrer un dérèglement hormonal !!!

- Les polluants environnementaux, en particulier les xéno-oestrogènes. ce sont des contaminants capables de se substituer aux oestrogènes. Pesticides, PCB, phtalates, DDT... Le problème est qu'il est difficile de leur échapper parce qu'ils sont très présents dans l'environnement. Les phtalates sont utilisés pour conférer plus de souplesse au plastiques. On les retrouve ainsi dans les emballages alimentaires, les vêtements de pluie, les joeuts pour enfants, les rideaux de douche...

- L'existence de certains conflits psychologiques susceptibles de précipiter l'apparition d'une endométriose et/ou d'en aggraver les manifestations symptomatiques.

- Les femmes ayant des enfants jeunes sont toutefois moins touchés par les cas d'endométriose

AGIR

Les médecins douces sont une aide précieuse pour soulager les crises d'endométrioses.

Naturopathie, acupuncture, médecine traditionnelle chinoise... sont autant d'approche qui permettent de guérir ou de soulager les crises.

Les réglages alimentaires: on délaisse l'alimentation industrielle, les céréales a gluten et les produits laitiers qui sont par nature pro-inflammatoire. C'est à dire qu'il favorise l'inflammation.

On évite de faire réchauffer des barquettes en plastique ou des aliments tapisser de film plastique au micro-ondes. Avec la chaleur, les xéno-oestrogènes migrent du plastique vers les aliments.

N'hésitez pas à vous faire accompagner dans cette maladie qui n'est pas sans solution.

crédit photo: http://www.topsante.com/medecine/gyneco/endometriose/soigner/l-endometriose-mieux-prise-en-charge-611858

#endométriose #douleursgynécologiques #naturopathieetendométriose #endométrioseremèdesnaturels #difficultéàconcevoir #excèsdoestrogènes #dérèglementhormonal #adhérenceendométriose

119 vues