L'endométriose et moi... Une grande histoire



Bonjour à toutes (et tous)

J'ai décidé aujourd'hui d'apporter mon témoignage face à cette maladie invalidante qu'est l'endométriose.

Dans mon parcours avec cette maladie, je fais partie des chanceuses. En effet, j'ai été diagnostiqué en 8 mois seulement. Il faut dire, que je n'ai jamais eu de problème de règles douloureuses loin de là. Et c'est justement ce qui m'a mis la puce à l'oreille. Je viens de fêter mes 30 ans.

Fin 2014, début 2015 a été une période stressante et compliquée pour moi. Les premières douleurs sont arrivés en juillet 2015. Le diagnostic est tombé à la suite d'une coelioscopie en mars 2016 pour me retirer un kyste de 9 cm sur l'ovaire droit. Celui-ci s'est révélé endométriosique.

A partir de là, j'ai eu droit à tout les discours. Mon préféré: "Vous avez 30 ans, c'est un bon âge pour faire un enfant..." Sauf que je ne conçois pas de faire un enfant pour régler une problématique de santé. Ou alors la seule solution dans mon cas: la ménopause artificielle.

Commence alors pour moi, une douce errance... Comment faire régresser et guérir cette maladie sans passer par la pilule et ses effets secondaires ? En effet, j'ai arrêté les pilules contraceptives car mes triglycérides au niveau du foie augmentaient. J'ai donc commencé à me former sur ce sujet qu'est l'endométriose. Ce voyage m'a emmené jusqu'au états-unis (où la naturopathie est une médecine a part entière).

En recroisant les travaux de recherche en médecine douce, mes connaissances en naturopathie, je pense avoir trouvé un début de piste, de réflexion pour améliorer le quotidien des femmes atteintes d'endométriose.

Je ne suis pas contre les traitements médicamenteux. Dans une certaine mesure, ils sont important. Cela permet de gérer la douleur, de mettre la maladie sous contrôle. Toutefois, les FIV que la plupart des médecins proposent sont des bombes a retardement pour l'endométriose car cela ne fait que flamber l'endométriose.

Je vous invite pour cela a regarder ce documentaire :


Ensuite, j'ai cherché à comprendre comment la maladie s'installe, qu'est-ce qui favorise le processus ? Et j'ai des pistes de réflexions, des solutions afin d'améliorer le quotidien et j'ai même bon espoir d'en guérir. En effet, après une grossesse, il arrive que certaines femmes retrouvent un taux de progestérone correcte qui fait que la maladie ne réapparaît plus.

L'endométriose est une maladie hormono-dépendante et multifactorielle. ( système immunitaire, hormone, inflammatoire...). C'est surtout une maladie dont on ignore tout.

Les pistes au quotidien